On aurait pu la croire finie et échouée sur la banquette d’une boite de nuit, 3 grammes dans le sang et le corps enduit de paillettes … mais ceci est (vraiment) mal connaitre le phénix « Kesha », qui renait aujourd’hui de ses cendres après plus de 4 ans d’absence mais surtout après une lutte acharnée contre son tortionnaire.

 

« Ke$ha » les débuts de la pop star…

Nous sommes en 2009 et le premier single de la chanteuse fait rage : impossible de passer à côté du hit « Tik Tok » qui s’écoulera à plus de 16 millions d’exemplaires dans le monde.

Pour cause ce single attendra des records de vente en ligne, il reste à ce jour le 6ème single le plus vendu légalement en ligne dans le monde et le single le plus téléchargé en ligne de l’année 2010 avec plus de 12 millions de copies.

Suite à ce succès la chanteuse présentera alors le single « Your Love Is My Drug » ainsi que « We R Who We R », présent sur son album « Animal ».

En 2012 l’artiste sortira son deuxième album, « Warrior », dont le single « Die Young » n’aura malheureusement pas eu le même succès sur les ondes et pour cause peu de temps après la sortie du single un massacre a lieu dans une école élémentaire du Connecticut… « Die Young » (littéralement « Mourir Jeune ») sera retiré de plusieurs stations de radio pour cause de forte controverse.

En 2013, nous la retrouverons au côté de Pitbull pour la chanson « Timber » dont le clip a été vu près d’un milliards de fois sur Youtube !

 

La descente aux enfers de « Ke$ha » …

Tout semblait sourire à la pop star, cependant comme toujours les apparences sont trompeuses.
En 2014 Kesha se fait interner dans un centre de soin pour cause de troubles alimentaires. La chanteuse serait devenue boulimique suite aux exigences de son producteur « Dr Luke ».

Nous sommes fin 2014 et à partir de là tout s’enchaîne pour la chanteuse, Kesha porte plainte contre son producteur pour harcèlement moral et abus sexuel au cours des 10 années pendant lesquelles ils ont collaboré.

La chanteuse clame et fort s’être fait droguée à maintes reprises et avoir connu des attouchements sexuels de la part de son producteur et cela sans son consentement … Kesha demande alors à la Cour de rompre son contrat, pour des raisons évidentes.

Mais des raisons pas si évidentes que ça pour la justice américaine apparemment, qui oblige la chanteuse à maintenir son contrat et « promet » qu’elle n’aura pas de contact direct avec Dr. Luke.

De quoi vous retourner l’estomac n’est ce pas ? Prisonnière de sa maison de disque, les fans de la chanteuse ne compte cependant pas en rester là et lance le mouvement #FreeKesha où elle sera ainsi soutenu par des millions de personnes ainsi de nombreuses célébrités : Taylor Swift (qui lui aura fait une donation de 250.000$ pour ses frais juridiques), Adele, Lady Gaga ou encore Ariana Grande.

Malheureusement, son producteur se retournera contre elle pour diffamation. Après 2 ans de lutte, la chanteuse est épuisée et n’a plus la force de continuer. Elle abandonnera alors toute charge contre lui dans l’espoir d’un jour avancer à nouveau dans sa carrière.

En avril, près de 3 ans de lutte juridique plus tard, le label Sony Music coupe ses liens avec le producteur Dr Luke. Un bout d’espoir se forme à nouveau pour la chanteuse, lui pavant ainsi une route pour revenir sur le devant de la scène sans être cette fois une énième marionnette pop star remportant de la thune, mais pour que Kesha s’affirme en tant qu’artiste et surtout en tant qu’elle-même.

 

Kesha, la renaissance…

Exit « Ke$ha » et les chansons parlant d’alcool et de drogues lui donnant mauvaises réputations, après des années à avoir joué la bad girl pour vendre des singles, la vrai Kesha se montre sur le devant de la scène.

Ce nouveau single poignant et émouvant porte sur la lourde dépression qu’elle a pu connaitre ces dernières années … cependant on sait la chanteuse mature et prête à enfin avancer dans sa vie et confie:

« Cette chanson parle du fait d’arriver à ressentir de l’empathie pour quelqu’un même s’il vous blesse ou vous fait peur. C’est une chanson sur l’apprentissage de la fierté d’être qui l’on est même quand on est au plus bas et que l’on se sent seul. C’est aussi sur l’espoir que chaque personne puisse guérir, même celles qui nous blessent »

 

Un beau fuck you tout en grâce à son tourmenteur.

 

Fun fact.

Kesha jouait du saxophone et de la trompette dans la chorale de son lycée.
Le « $ » de Ke$ha était ironique car il provient du fait qu’elle ait chanté sur le single « Right Round » de Florida sans jamais être payée.
Elle a écrit la chanson « Till The World Ends » de Britney Spears.
Kesha a un QI (Quotient intellectuel) de 140, pour rappel la moyenne en France serait de 98.