Keith Haring est le fils d’Allen et de Joan Haring. Il passe son enfance à Kutztown, où il est élevé dans une famille où la discipline et un esprit conservateur régnait.

A 18 ans, il suit des cours de dessin publicitaire à l’Ivy School of Professional Art de Pittsburgh mais très vite il se consacre à sa passion, le dessin. Il décide ensuite de partir à New York pour réaliser de nouvelles rencontres. Quand il arrive à New York, il s’inscrit à la School of Visual Arts. Le dessin étant son domaine de prédilection, il essaie alors de peindre sur plusieurs supports sans jamais faire de croquis.

Il découvre l’art urbain qui se trouve dans les rues et les métros . Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise , comme Kenny Scharf, Madonna, Jean Michel Basquiat et devient membre du Club 57 ou il participe à des expositions ainsi qu’au Mudd Club qui deviennent rapidement des lieux de l’élite de l’avant-gardiste.

Inspiré par le graffiti et soucieux de toucher un large public, il commence à dessiner à la craie blanche sur des panneaux publicitaires noirs du métro de New York. Les dessins qu’il réalise font partie du mouvement de la figuration libre et de l’art urbain. La « griffe haring » c’est la répétition de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes sur différents supports

Il réalise ainsi des bébés à quatre pattes, des dauphins, des postes de télévision, des chiens, des serpents, des anges, des danseurs, des silhouettes androgynes, des soucoupes volantes, des pyramides ou des réveils en marche mais également la sexualité et la mort.

Il expose pour la première fois en 1982 à la galerie Tony Shafrazi à New York. Il souhaite que son art soit accessible à tous pour cela il crée en 1986  dans le quartier de SoHo son Pop Shop une boutique ou se vendent des objets, des vêtements, des posters ect…. Sa démarche est soutenue par son mentor Andy Warhol.

En 1988, il apprend qu’il est atteint par le virus du sida. Il se met ainsi fortement dans la lutte contre cette maladie mettant son at et sa notoriété au service de cette cause. Il crée pour cela la Keith Haring Foundation en 1989 pour soutenir les organisations qui lutte contre le sida.

Sa peinture est proche du mouvement de la figuration libre et son œuvre un langage figuré et volubile sur des sujets de société, universels.

Il décède à l’âge de 31 ans  due à des complications au sida en février 1990.