Katt & Leya est une jeune entreprise lancée en 2016, qui organise des événements pour les jeunes. Elle a été créée par Sourakata Diaby, jeune entrepreneur et étudiant en alternance. Il a accepté de répondre à nos questions et de partager son expérience d’étudiant entrepreneur.

Peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Sourakata Diaby, j’ai 26 ans. J’ai eu une formation spécialisée en communication, journalisme et graphisme en école de commerce. Actuellement, je finalise mon master en alternance en tant que chargé de communication externe et interne au Syrec 92 à Gennevilliers. Depuis deux ans, j’organise différents types d’événements avec un collectif événementiel.

Katt & Leya, c’est quoi ?

Katt & Leya est une agence d’événementiel qui souhaite se spécialiser dans l’organisation de soirées destinées à toute personne souhaitant se retrouver dans un cadre particulier. Katt & Leya sélectionne des lieux somptueux et prisés pour offrir le confort idéal à des étudiants, des groupes d’amis ou encore des blogueurs.

Quelles sont tes responsabilités au sein de Katt & Leya ?

Au sein d’une équipe de 17 personnes composée de barmans, Dj’s, hôtesses et vigiles, je suis en charge de la gestion complète de l’équipe. Lors de nos événements, j’occupe le poste de directeur artistique événementiel. Je dois m’assurer que la vision artistique de la soirée corresponde à ce qui est prévu.

Comment vous est venue l’idée d’organiser des événements ? Quels étaient vos objectifs ?

L’idée m’est venue au début du mois de septembre 2016, au moment d’organiser une soirée pour mon anniversaire. Mon souhait était d’organiser une fête inoubliable pour mes 25 ans dans un lieu atypique, qui respecte le confort de mes convives. J’ai donc imaginé la soirée idéale : en avoir une vision, c’est bien ! La mettre en œuvre, c’était un défi…! J’ai donc fait appel à un réseau de personnes compétentes et expérimentées dans l’organisation d’événements. L’objectif était de rassembler dans un même lieu un large réseau d’amis, de blogueurs, de sportifs et d’étudiants.

Comment gères-tu ton quotidien entre tes études et l’organisation d’événements?

Le lancement de cette agence d’événementiel a chamboulé ma scolarité, car il faut y consacrer énormément de temps. Katt & Leya c’est développer un réseau, collaborer avec des associations et élargir sans cesse son champ d’action. La gestion n’a pas été facile et la fatigue s’est accumulée, car il faut être présent lors des différents rendez-vous avec les écoles, les associations des écoles de commerce et des facultés (BDE, BDS…). On peut dire que ce projet est la rencontre de forces individuelles, qui débouche sur un travail collectif de qualité. Cela m’a permis de choisir mes collaborateurs avec précaution et de rendre mon projet de plus en plus crédible.

Au fil des soirées, on voit que vous arrivez à vous renouveler et à trouver de nouveaux thèmes pour chaque soirée. Comment parvenez-vous à acquérir ces nouvelles idées ?

Katt & Leya est dotée d’une équipe sérieuse, qui renouvelle systématiquement ses idées. C’est une équipe jeune et dynamique, qui reste au plus près de sa clientèle afin de cerner les envies en matière de soirée.

On l’a vu, vous vous arrangez souvent pour organiser des soirées de qualité à des prix abordables, comment vous y prenez-vous ?

Entreprendre l’organisation d’événements demande beaucoup de sang-froid, de gestion et de capacité d’adaptation. On en apprend plus à chaque événement et au fur et à mesure, on a la possibilité de se créer un réseau de fournisseurs en boissons, décorations et nourriture. Peu à peu, on arrive à maîtriser les coûts, cela fait partie du challenge d’un organisateur.

Penses-tu continuer dans cette voie ? Où vois-tu Katt & Leya dans quelques années ?

La communication en général a été une révélation pour moi, car je n’étais pas un élève très assidu. Le monde du journalisme, de la communication et du graphisme a été comme une nouvelle scolarité, m’ouvrant de nouvelles perspectives. Effectivement, je compte poursuivre dans cette voie. Malheureusement, Katt & Leya a pris fin pour laisser à une meilleure offre de la part de mon entreprise d’accueil en alternance.

Que dirais-tu à un jeune qui, comme toi, désirerait se lancer dans l’organisation d’événements ?

Je pense qu’il est judicieux de s’entourer d’une équipe de confiance, très opérationnelle. Il faut également être très réactif et développer un réseau de prestataires, de blogueurs, de salariés et d’influenceurs. Avoir du courage est aussi une vraie qualité dans ce domaine. En tant que responsable, il faut être calme, serein, exigeant et éviter d’être trop émotif.

On arrive à la fin de cette interview, as-tu un message à faire passer à nos lecteurs ?

Le plus important à retenir dans mon expérience, c’est la satisfaction d’avoir été au bout de mes idées. J’ai eu du courage d’engager d’importantes sommes dans ce projet et de réaliser mes ambitions premières. La quasi-totalité des étudiants souhaite monter une entreprise, 99 % d’entre eux ne sont pas prêts à perdre de l’argent… Parfois, il faut prendre des risques pour dégager des bénéfices.