Quand on habite dans le Nord et qu’on aime l’archéologie, toutes périodes confondues, le parc naturel et archéologique de Samara est un incontournable de la région. Depuis 30 ans cette année, on y organise régulièrement des animations de plein air, ainsi que des reconstitutions plus vraies que Nature.

« Rendons à César », Juillet 2018

S’il semble facile de reconstituer l’époque des Romains de l’Antiquité, grâce aux textes ou aux œuvres picturales, quid de la préhistoire ? Pour rappel, la préhistoire constitue la période qui précède l’invention de l’écriture. Pas de traces écrites, donc, du quotidien des hommes préhistoriques. C’est là que l’archéologie entre en jeu, grâce à des fouilles qui permettent d’en savoir plus sur nos ancêtres. Fouilles dont la région Hauts-de-France est très friande, étant donné que les trouvailles sont nombreuses et que chaque été sont organisées des fouilles bénévoles. C’est notamment lors d’une de ces fouilles qu’a été retrouvée en 2016 à Amiens une statue de Vénus (femme aux formes généreuses, symbole de fertilité) de 23 000 ans.

Mais les fouilles bénévoles, ce n’est pas que dans le Nord ! Le guide du routard propose une feuille de route pour les personnes intéressées par ce bénévolat si particulier.

Ces fouilles sont essentielles pour comprendre la façon de vivre à la préhistoire, bien plus complexe qu’il n’y paraît. A Samara, ces fêtes préhistoriques ont pour fil d’Ariane la problématique des croyances et de la spiritualité à travers l’évolution de l’artisanat. La page Facebook de l’événement présente cela comme une « expérimentation archéologique » dont le but est de reconstituer le plus fidèlement possible le quotidien de nos ancêtres, à travers de nombreuses animations. Que ce soit en famille ou entre amis, les fêtes de Samara divertissent autant qu’elles cultivent !