La chose géniale avec les marchés à thèmes, c’est qu’en plus de bien y manger et d’en prendre plein les yeux, on y découvre parmi les nombreux vendeurs de souvenirs, quelques stands à la devanture attrayante.
On y trouve des produits et créations travaillés, réalisés main : verres soufflés, bijoux, jeux …
Curieux, je me suis arrêté à un de ces stands, tenu par un jeune artisan qui travaille le bois et avec qui j’ai eu la chance d’échanger.

-X : Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

-V : Je suis Victor, 23 ans, menuisier de formation. J’ai décidé de me lancer tôt dans l’artisanat du bois, et de rapidement me spécialiser dans la confection d’objets et matériels du quotidien en bois : coupes, planches, couverts, rond de serviettes, mais aussi jouets, dés … La liste est longue !

-X : Qu’est ce qui t’as donné envie de te lancer dans l’artisanat du bois ?

-V : C’est venu assez naturellement en fait. Petit je me débrouillais à l’école mais je n’avais pas envie de faire de longues études. J’adorais les séances de travaux manuels et je bricolais souvent à la maison avec mon père ou mon frère.

En classe de 3ème j’ai choisi de faire un stage d’une semaine chez un menuisier, et j’ai tout de suite accroché. J’aimais beaucoup me rendre chez lui et le stage était vraiment intéressant car j’ai pu toucher à tout et m’impliquer personnellement ! J’ai donc voulu me lancer dans cette formation, qui m’a beaucoup plu. En sortant, j’étais sur de vouloir travailler dans l’artisanat, ma première passion.

-X : Et cette idée de confectionner des objets du quotidien ?

-V : C’est, ça m’est venu une fois ma formation terminée. J’avais déjà rencontré des artisans du bois qui travaillent des petites pièces, mais ce n’était que rarement leur activité principale. J’ai donc décidé d’en faire ma marque de fabrique.

C’est très épanouissant, ça me permet d’exprimer ma créativité, de travailler différents bois. D’autant que les clients apprécient, chaque pièce à son cachet et sa propre histoire, et franchement les retours sont très positifs ! Je suis assez fier de ce petit succès car j’y met du mien et ça paye !
Enfin, j’ai la chance de me lever tous les jours et de faire un travail que j’affectionne énormément, ça n’a pas de prix !

-X : Aurais-tu un conseil pour les jeunes qui hésiteraient à se lancer dans l’artisanat ? Ou à ceux qui veulent le faire ?

-V : C’est une profession spéciale, il faut avoir un feeling pour l’activité, donc pour ceux qui hésitent je conseillerais un stage de découverte pour commencer. Après, si vous êtes surs de vous, foncez ! Ce n’est pas parce qu’on ne décroche pas de Bac à la fin ou que c’est une formation professionnelle qu’elle vaut moins, je trouve au contraire que dans un sens, c’est valorisant !

Si des personnes sont intéressées, qu’elles n’hésitent pas à se renseigner et à tenter l’aventure, c’est un métier où l’on est son propre chef, libre de son travail et de son organisation, chose rare actuellement !