Alors voilà . Il y a des prises de conscience importantes dans la vie, et je pense que celle que j’ai eu hier en fait partie. Là, assise sur une chaise, une tasse de thé devant moi:

De tous les fast-foods squattés dans ma vie, je crois bien que jamais mes pieds ne m’ont amenée dans un KFC.

Quand j’ai été regardée ainsi par mes chers collègues :giphy

J’ai su . Le drame. L’erreur à ne pas faire.

Bon. Dans cette situation , deux options s’offraient à moi : rester tête baissée ou le revendiquer et en profiter pour mourir moins bête et découvrir un peu mieux cette chaîne de restauration..

So. D’où ça vient le KFC ?

Le KFC (Kentucky Fried Chicken) est une chaîne de restauration rapide, implantée en France depuis une vingtaine d’années qu’on doit à un homme: Harland Sanders. Son amour de la cuisine lui a été transmis par sa mère. Né en 1890 dans l’Indiana, il se passionne vite pour la cuisine et travaille très vite, fait plusieurs petits boulots. À 40 ans, il rachète une station-service et un restaurant dans le Kentucky . Il y sert du poulet cuisiné selon une recette  du sud des États-Unis. Début de la gloire.

harland-sanders

 

Vous l’aurez remarqué (sans doute parce ce que vous faites partie de cette catégorie de gens qui mangent au KFC ) la spécialité du KFC , c’est le poulet.

poulet-kfc

Qu’est ce qui a bien pu amener le KFC à faire du poulet sa spécialité ? Et pourquoi la chaîne attire t-elle les populations noires ?

Un spécialiste de l’immigration, Pascal Blanchard, apporte un élément de réponse : <<le poulet a une place importante dans la culture culinaire des Antilles et de l’Afrique de l’Ouest>>. Ok, on a  donc l’argument du <<c’est sacré,ok !>>

On peut également y voir (peut-être? )un bon rapport -qualité prix ,sachant que<<les poulets représentent l’espèce d’animaux d’élevage la plus facile à accéder par les personnes à faible revenu>> selon le vice-ministre mozambicain de l’agriculture et du développement rural, João Carrilho .

Et moi? Pourquoi serais-je fière de ne pas encore avoir mis les pieds là bas ?

Et bien , pour plusieurs raisons. D’abord parce que n’être jamais allée au KFC fait de moi un cas « unique » dans mon lieu de travail. Et qu’il faut être fière  de ce qu’il nous rend unique. Et puis, parce que tous les fast-foods inscrits sur mes CVs de dalleuse, le sont parce qu’ils sont liés à une histoire : proximité… habitudes avec une amie là-bas… »QG » improvisé d’autres amies. Souvenirs chéris. Ca augmente le plaisir de partager un repas .  Le KFC n’est pas encore assez lié à une histoire pour moi pour que j’y traîne mes pieds. Je suis donc fière de manger fast-food, mais de ne pas manger  que pour y manger, de lier ceci à des valeurs telles que le partage, le plaisir de manger . Et puis parce que je serai fière de pouvoir dire que, désormais, j’ai rencontré des personnes  pour qui le KFC est lié à une histoire. Peut-être  qu’un jour ils me feront découvrir avec plaisir , cet « univers KFC » pour qu’à mon tour j’y sois liée.
Allez, les gars je vous attends !!! :p

giphy