Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle ZOUAYNI Ilyass, j’ai 24 ans et je suis actuellement en licence ESA (Electronique Signal Automatique). Je suis passionné de voyage, plus particulièrement de la découverte de nouvelles cultures et de traditions.

 

Peux-tu nous parler de ton projet ?

J’aimerais me lancer un défi qui consiste à poster une photo chaque jour de mes voyages à travers le monde afin de vous faire découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Je me donne comme objectif de changer de pays tous les mois pendant un an afin de vous faire découvrir 12 pays différents.

 

D’où t’es venu cette idée ?

L’idée m’est venu de mon grand frère. J’ai un frère qui voyage énormément, tous ces discours et photos souvenirs sur les nombreux endroits qu’il a visités m’ont dépaysé et donné l’envie de voyager à travers le monde pour ensuite partager cette expérience.

 

Quels sont les endroits que tu as déjà visités ?

Espagne (côte Est, Majorque), Italie (Milan, Lac de Come), Croatie (Split, Dubrovnik, Zadar), Maroc (Marrakech, Casablanca, Agadir), Burkina Fasso (Ouagadougou, Boromo), Etats-Unis (New-York, Washington).

 

Pourquoi as-tu choisit le Burkina Fasso ?

Mon professeur de DUT m’a proposé de rejoindre son association pour y effectuer un voyage humanitaire dans l’objectif d’améliorer les conditions de scolarisation des enfants dans la capitale du Burkina Fasso (Ouagadougou). Il fallait installer des panneaux photovoltaïques et des éoliennes dans différentes écoles car dans un village situé au sud de la capitale (Boromo) de nombreux bâtiments scolaires manquent d’éclairage et de distribution d’énergie électrique. C’est donc au travers de ce projet humanitaire que j’ai voyagé au Burkina Fasso.

 

Que t’ont apporté ces voyages ?

Cela m’a permis de m’ouvrir au monde et de découvrir des cultures et modes de vie différents mais aussi de l’existence de pauvreté dans le monde. Par exemple, l’un des voyages qui m’a le plus marqué est celui que j’ai fait au Burkina Fasso, car j’ai observé des choses qui m’ont particulièrement touché et qui m’ont fait grandir en réalisant la chance que j’avais. Les enfants n’ont pas énormément de jouets leur permettant de s’épanouir seul une bouteille d’eau peut servir de jeux et les occuper des heures. Les salles de classe regroupent énormément d’élèves (au-delà de 100 élèves par classe) par manque de moyens. Ce pays est classé au 16ème rang parmi les 25 pays les plus pauvres au monde. C’est donc dans cette optique que je souhaite partager mes différents voyages au grand public via Instagram (compte en construction), l’objectif étant à la fois la découverte de nouveaux territoires mais aussi de rendre sensibles les inégalités et différences existantes dans le monde.