Après presque 1 mois et demi à Sydney, j’ai finalement mis les voiles vers Hobart, capitale de l’Etat de Tasmanie. Cette petite île située au Sud Est de l’Australie, un endroit extraordinaire. J’ai n’ai pu passer que 2 jours à Hobart, avant de partir pour un road trip incroyable de 12 jours autour de la Tasmanie. Cependant il n’en fallait pas plus pour apprendre à aimer cette ville.

Hobart en 2 mots
Elle est le centre de l’État de Tasmanie, le plus petit de l’Australie. C’est aussi la ville la plus peuplée de Tasmanie, avec 200 000 habitants. Elle fut fondée en 1804 en tant que colonie pénitentiaire. Elle est d’ailleurs la deuxième plus ancienne capitale d’état australien après Sydney.

Son histoire
Les premiers habitants étaient les Aborigènes, présent depuis près de   35000 avant l’arrivée européenne. Visitée pour la première fois en 1772 par une expédition française, la première colonie fut cependant établie par les britanniques en 1803. Suite à de nombreuses persécutions, à l’introduction de maladies par les européens ou encore la Black War, la population a connu une chute fulgurante en moins de 30 ans. On estimait leur nombre à 300 en 1833. Le reste de la population indigène a été ensuite déplacée sur Flinders Island. La dernière aborigène de Tasmanie, Fanny Cochrane Smith, est décédée en 1905.

Son climat
La ville d’Hobart, et la Tasmanie en général, jouissent de températures agréables en été (bien que les ces dernières restent plus basses que sur le continent). Cependant leurs hivers sont rudes. En effet ils peuvent s’avérer être très froids et enneigés. Le climat de la Tasmanie est changeant et peut s’apparenter à celui de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Elle doit son climat à sa proximité avec l’Antarctique, notamment avec la terre d’Adélie. Terre découverte au cours d’une expédition française, partie d’Hobart en 1840.

Ses incontournables 

Le port
Le port d’Hobart est d’un charme sans égal. Il abrite de magnifiques bateaux et est aussi un lieu où de nombreux évènements se déroulent, concert en plein air, marché…

Ses rues commerçantes :
Ses nombreux petits cafés, food truck, restaurants, petites boutiques… Tout est resté très typique, très authentique. Un véritable dépaysement et un régal pour les voyageurs qui souhaitent fuir tous ces lieux d’exception qui, malheureusement, sont défigurés par le tourisme.

Le Mont Wellington :
Situé sur les hauteurs de Hobart, en moins de 30 minutes de voiture depuis le centre on peut trouver de magnifique point de vue sur Hobart. Il culmine à plus de 1200 mètres et parfois, pour les plus chanceux, il est réputé pour voir des aurores australes à la fin de l’été (février/mars)

L’ambiance
Les habitants de Tasmanie sont, comme le reste des Australiens, extrêmement avenants et accueillants. Hobart est une ville très vivante en été et elle est notamment réputée pour son « Wooden Boat Festival ». La population d’Hobart voit son nombre triplé pendant cette période. Il s’agit de l’arrivée et de l’exposition de magnifiques bateaux en bois dans le port d’Hobart. Des personnes des 4 coins de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande se déplacent pour cette occasion.
Hobart fait partie de ces « capitales » sans prétention, loin de la foule grouillante et du tourisme de masse, mais au charme indescriptible. Un charme brut, naturel et authentique qui font de cette ville un lieu d’exception.