Dix jours durant, l’esplanade de la Défense et le département des Hauts-de-Seine ont vibré au son des artistes présents pour le Festival Chorus. Une 28e édition marquée par la présence du duo Ibeyi et de Caravan Palace.

Parvis de La Défense, samedi, 18h. D’ordinaire calme en cette période, le coup d’envoi a été donné en plein cœur du quartier des affaires. En devenir ou confirmés, la programmation volontairement éclectique du Festival Chorus a su attirer un public large.

Ainsi, les scènes du Dôme et du Magic Mirror ont vu défilé – entre autres – les trois sœurs d’A-Wa (électro – folk yémétine), les Dusk Totem, ainsi que les jumelles d’Ibeyi. La fièvre du samedi soir est montée d’un cran, avec en clou du spectacle, Caravan Palace. De quoi évaporer dame pluie, invitée surprise de la soirée.

En attendant les têtes d’affiche, les festivaliers ont pu apprécier de performances autrement que musicales. Attenantes au Dôme, des fresques de street-art ont été réalisées aux yeux de tous par des graffeurs, tels que Yann Lazoo et le collectif Haut en Couleur.