Rennes. Une belle journée, je prends mon vélo et me dirige vers une cité universitaire. J’ai 15 minutes de trajet jusqu’à chez NRV, on se dirige vers son studio et je rencontre son matos de composition.

Rock, Electro, Rennes c’est l’entrevue avec NRV (Nervous Recorded Voltage).

 

 

 

Ton premier son a été publié il y a deux ans, comment tout a commencé ?

J’ai toujours fait de la musique et étant dans une résidence étudiante faire de la batterie c’est vite relou pour les voisins donc j’ai commencé à toucher à la MAO (musique assisté par ordinateur). C’est comme ça que j’ai commencé la techno.

 

Tu es batteur depuis combien de temps ?

Je fais de la batterie depuis que j’ai un peu près dix ans, j’ai joué dans plusieurs groupes. Dans la techno on trouve beaucoup de rythmes  et ça me permet de continuer à faire de la musique sans embêter les voisins, même si on pousse de temps en temps (rires).

 

Maintenant, tu te concentres que sur la techno ?

Ouais après je continue à jouer avec des potes zicos, mais pour la techno je prépare des lives quand on me propose de jouer à droite à gauche.

 

Du coup le blaze c’est Nervous Recorded Voltage, est-ce que t’as d’abord écris NRV et après t’as rajouté ça ou c’est l’inverse ?

Nervous Recorded Voltage ça vient de… j’étais en week-end à Paris avec ma copine et on a pris cette photo:

Donc on est parti sur du NRV, Nervous Recorded Voltage c’est venu parce que j’ai commencé à faire du modulaire en do it yourself. C’est la base de la musique, l’électricité qui est tout simplement modulée et  enregistrée ensuite.

 

Justement t’as écris from electricity to sound sur Soundcloud

Oui voilà

 

Depuis ce nom NRV, est-ce que t’as un comportement précis que tu veux avoir lorsque tu composes ou tu composes n’importe quand, par n’importe quelle humeur ?

Non je compose n’importe quand par n’importe quelle humeur, c’est pour ça que mes sons ne viennent pas d’un genre particulier, je fais ce qui me vient, ce qui me passe par la tête. Selon ce que j’écoute.

 

Est-ce que tu es entouré pour n’importe quels aspects dans ton travail (je pense notamment à ta copine) ?

Oui, ma copine qui m’aide parfois, elle me fait des samples de voix. Je connais pas mal de mecs qui font de la techno aussi et échanger sur des techniques, le matos, ça aide à s’améliorer donc oui j’essaye de m’entourer un petit peu.

 

Comment tu vois la scène bretonne pour la scène électro ?

La scène Rennaise bouge beaucoup, y a énormément de labels et d’artistes qui évoluent. Je pense qu’on est dans une bonne ville pour débuter, y a beaucoup de bars qui laisse passer beaucoup d’artistes inconnus. C’est assez facile de trouver quelque part où jouer à Rennes.

C’est assez cool, c’est un environnement plutôt propice.

 

C’est une volonté de départ de faire des morceaux longs ou c’est parce que t’as trop d’inspirations, tu te dis j’ai cette idée faut pas que je m’arrête la ?

C’est un peu ça… j’ai toujours du mal à faire des morceaux courts parce que j’ai envie de faire rentrer énormément de choses dans mes morceaux alors j’essaie de me restreindre mais c’est assez difficile de choisir les meilleurs moments sachant que pour moi c’est que des meilleurs moments.

 

Comme les morceaux Rock qui sont long, t’as cette particularité qui t’est resté dans l’électro ?

Ouais peut-être après les morceaux électro c’est assez long c’est entre 4 et 8 minutes. Je trouve qu’en moins de 4 minutes c’est difficile de faire un morceau complet.

 

 

Oui d’aller au bout des choses, explorer au maximum

Ouais d’explorer un peu toutes les variations que tu peux faire sur les différents instruments que t’as à disposition, tous les rythmes au niveau des drums.

 

Comment s’est passé ton premier live à la Bonne Nouvelle, si je ne me trompe pas ?

Alors c’est mon premier live ‘’publique’’, j’avais déjà joué pour un anniversaire dans une salle avec une cinquante de personnes. Pour la Bonne Nouvelle, c’était le premier live avec un public que je ne  connaissais pas. Ca c’est plutôt bien passé  y’avait pas mal de monde.

 

Le baptême était réussi

Le baptême était réussi ouais, franchement beaucoup de stress en amont mais relâché pendant le live donc c’était nickel

 

Quels sont tes projets à venir, tout a l’heure t’as évoqué des lives?

Là j’ai peut-être une date en juin qui va arriver et dans un avenir un peu plus lointain j’aimerai bien me mettre que sur du modulaire.  Je suis en train de construire un petit modulaire que j’essaye de faire le plus possible en do it yourself à monter tous mes modules, j’aimerai faire un live avec pour seul instrument mon modulaire, pas d’ordinateur, juste un petit séquencer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un gros challenge

C’est un gros challenge et je ne sais pas si j’y arriverais mais y a un petit temps avant que j’achète tous les modules, et en attendant je fais un mix ordinateur/modulaire.

 

Sur ta page Soundcloud pour les lieux c’est écrit Rennes et Bordeaux. Donc un mot pour décrire ces deux villes ?

Je dirais pour Rennes accueillant et Bordeaux il fait plus chaud (rires)

 

 

 

Entrevue: OLO

 

Soundcloud: https://soundcloud.com/nrvolt