Un festival tout frais

Le festival les InsolAntes débarque à Angoulême ce week-end pour la première fois. Imaginé et porté par trois frères : Clément, Nicolas et Erwann le projet des InsolAntes se concrétisera sur le campus de la Couronne les vendredi 29 et samedi 30 septembre. Avec ce projet c’est « une expérience visuelle et sonore dans une ambiance de guinguette moderne et électrique » qui nous est proposé.

Au programme deux jours pour s’amuser sur fond d’électro avec les bordelais Tuff Wheelz, Vince Watson venu d’Ecosse, la parisienne AZF, ou encore l’allemand Vincent Vidal et bien d’autres. De la musique donc, mais pas que, en effet les InsolAntes nous propose diverses formes d’arts : des projections, du mapping vidéo sur les façades du campus, des ateliers d’art du cirque (Juggle in Freestyle), des performances de danse, une expo photo (Pauline Garcia Sancho) ou encore du live painting. En plus de l’art, le festival propose des activités plus ou moins farfelues : bataille de polochons géante programmée ou cabinet de curiosité, il n’y a que l’embarras du choix.

Pour la bonne cause

En effet en plus de la création des InsolAntes Nicolas Travaillé se consacre à l’ ONG, À portée de main qui cherche des moyens de développer des actions visant à trois grands axes :
– Permettre aux populations du Nord et du Sud de se connaître et de se comprendre en échangeant et sensibiliser les deux parties
– Dynamiser la jeunesse locale
– Permettre aux enfants les plus vulnérables d’accéder à
leurs droits fondamentaux.

Pour plus d’informations sur les InsolAntes :

lesinsolantes.com
facebook.com/FestivalLesInsolAntes

L’association À portée de main et ses actions :
reseau-mpp.org