Le Carnaval de Dunkerque est l’un des plus connu de France. C’est l’évènement phare du nord. Il est de coutume pour les milliers de carnavaleux de se déguiser et défiler dans les rues de leur ville. L’ambiance est très conviviale. Les festivités commencent en janvier et s’étalent sur trois mois.

Cependant le carnaval est aujourd’hui au cœur de la controverse. En effet après le scandale provoqué par le déguisement d’Antoine Griezmann sur les réseaux sociaux, c’est au tour de la 50ème édition de la « Nuits des Noirs » de susciter la polémique.
Nombreuses sont les associations antiracistes qui réclament son interdiction. La tradition des carnavaleux de se grimer le visage en noir et de se vêtir en « sauvageons » n’est pas du goût de tous.

Elle rappelle le Black-Face, une pratique populaire de la première moitié du XXème siècle qui consistait à représenter de manière péjorative les noirs au cinéma et au théâtre. En effet le comédien, généralement de couleur blanche incarnait une caricature stéréotypée d’une personne noire. Cette pratique est aujourd’hui interdite aux Etats-Unis depuis les années 1960 à la suite de revendications afro-américaines.

« La Brigade Anti-Négrophobie » est la première association à protester contre cette fête en raison de son origine raciste et coloniale. Elle demande clairement son annulation et fait valoir, comme le rappelle son porte-parole Lollia Franco, que la couleur de peau n’est pas un déguisement.

La polémique sur « la Nuit des noirs » se montre particulièrement virulente à travers les réseaux sociaux. Certains appellent à l’organisation de manifestations pour empêcher la tenue de la fête. D’autres internautes plus radicaux appellent à la violence. Plusieurs carnavaleux ont ainsi été menacés de morts.

Le Hashtag Dunkerqueraciste a été lancé et les internautes sont incités à appeler la mairie de la ville pour réclamer l’interdiction de l’évènement. Cependant « la Nuit des noirs » ne semble pas réellement menacée d’une annulation de la marie, puisque celle-ci explique qu’elle n’est pas responsable d’un évènement organisé par des particuliers.