Le conservatoire de musique d’Issoudun existe depuis plusieurs dizaines d’années, et accueille plus de 300 élèves, tout âge confondu. Il est possible d’apprendre de nombreux instruments.

Gabriel y étudie le violon. « J’ai voulu apprendre la musique parce que ma grande sœur en faisait et que cela m’a donné envie. Nous avons régulièrement des concerts. Même lorsque j’ai eu le premier, je n’étais pas stressé, puisque c’était avec l’orchestre. Maintenant il m’arrive de faire des solos. Notre prochain concert est en Mars, et je suis impatient ! »

On peut voir des instruments encore moins courant que le violon. Par exemple Clémentine, qui a terminé son enseignement musical l’an dernier a appris l’accordéon. « Depuis toute petite, je chante. C’est tout naturellement que mes parents m’ont proposés de faire de la musique. J’ai commencé par une année d’éveil musicale (pour enfant) ; où on nous apprend à jouer du carillon. On est donc directement en contact avec l’instrument, on écoute des classiques et nos professeurs nous demande de voir ce que l’on ressent ; ce que représente les musiques ; avec un peu de solfège (entendre les notes, les écrire, les faire). On devait reconnaître les notes ; c’était un contacte ludique avec la musique. On faisait aussi des petits instruments, afin d’apprendre le rythme et le jeu ensemble, et on nous faisait chanter, afin d’acquérir de la culture vocale. J’ai fais du solfège la deuxième année. Ce n’était plus de l’éveil musicale donc moins enfantin, mais avec le but fixé de jouer un instrument. J’ai commencé la troisième année l’instrument. J’ai choisie l’accordéon. C’est un instrument peu commun, mais lorsque j’étais en CP, la professeur de musique est venue dans notre classe et nous a joué la musique d’Harry Potter. Séduite, je me suis dis que c’était cet instrument que je voulais faire, et c’est de plus un instrument qui se suffit à lui-même. Le conservatoire est un très bon entrainement qui nous enseigne la technique, et est motivant car on voit les progrès. Nous avons un professeur particulier, avec des cours de 45 minutes chacun, où il nous explique ce qui va et ne va pas. A partir de la troisième année, en plus du solfège et de l’instrument, nous avons une activité collective. On peut faire de la chorale ou de l’orchestre.  Les concerts et les auditions sont des motivations pour travailler encore plus. »

Si vous souhaitez rejoindre le conservatoire de musique d’Issoudun, il faudra attendre la rentrée de septembre pour vous inscrire !