Rien de prévu ce week-end ? Pourquoi ne pas quitter le temps lillois pour découvrir les primitifs modernes ? C’est ce que nous propose l’exposition “De Picasso à Séraphine, Wilhelm Uhde et les primitifs modernes”, en ce moment même au LAM.

A travers cette exposition on nous propose d’en apprendre d’avantage sur le critique d’art et grand collectionneur Wilhelm Uhde, qui fut l’un des premiers amateurs du cubisme. Le déroulement de l’exposition nous permet de suivre de façon chronologique sa rencontre avec le cubisme (à travers des œuvres de Picasso et de Geroges Braque) et son combat pour la reconnaissance des “primitifs modernes” – ceux qu’on appellera plus tard les peintres naïfs. A travers les œuvres d’André Bauchant, Camille Bombois, Séraphine Louis, Henri Rousseau, Louis Vivin. Pouvoir admirer dans la même exposition tous ces artistes est une chance qu’il ne faudrait pas rater. 

De nombreuses œuvres de collections privées et publiques sont exposées, l’occasion donc de découvrir des œuvres méconnues du grand public. Une exposition à faire entre amis ou en famille, le petit + : de petites biographies sont écrits sur les murs, nous permettant ainsi de mieux connaître et comprendre qui fut Wilhem Uhde et les artistes qu’il prit sous son aile. Une exposition hétéroclite, un mélange d’artistes et d’œuvres qui ne laissent pas indifférent.  

Une exposition à voir au LAM, tous les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche, du 29/09/17 au 07/01/17.