Samedi dernier j’ai eu l’occasion de rencontrer pour vous Michelle, une jeune étudiante de 19 ans en bac pro cuir qui partage avec nous sa passion pour la maroquinerie et la création de sacs à main féminin.

 

J’ai d’abord eu envie de savoir comment lui était venue l’idée de se lancer dans la maroquinerie et depuis quand?
Elle m’explique que cela s’est fait un peu par hasard.  Initialement, elle voulait faire un bac mode et s’est finalement retrouvée en Bac pro maroquinerie/chaussure. La matière lui à rapidement plu et elle a ensuite choisi de s’orienter plus précisément dans la création de sacs depuis maintenant quatre ans. Son but étant d’en faire exclusivement son métier au sortir de ses études.

 

création MichelleA quoi ressemblent tes créations?
« Je réalise divers modèles (sacs à dos, besace, cabas…). Dans la maroquinerie, on décline les modèles pour se démarquer et c’est souvent le but des grandes enseignes comme Coco Chanel, qui n’hésitent pas à piquer leurs idées chez le voisin… Faire du chiffre d’affaires étant leur maître mot, c’est pour cette raison que je préfère les petites boutiques artisanales. Dans mes créations je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer beaucoup sur la couleur ou le détail mais ça viendra. »

Création Michelle 2

 

 

DamremontOù trouves-tu ton inspiration et tes idées?
« L’inspiration me vient de la musique et de la rue. Je regarde comment les gens sont habillés et la manière dont ils accordent vêtements et accessoires.
La musique m’aide à me concenter et l’ambiance qu’elle m’apporte infuence mes créations. C’est étonnant, mais les erreurs peuvent aussi être une source d’inspiration. Par exemple, une fois je voulais faire un sac tout blanc et je me suis trompée, j’ai mis des coutures rouges au lieu de blanches. Cela n’était pas fait exprès mais au final le rendu était top! »musique

 

 

 

Comment réalises-tu tes sacs et avec quelles m9_1-maroquinerie-couleuratières?
« On crée des sacs du patron au magasin, en utilisant principalement du cuir et quelques fois de la fourrure mais rarement du tissu. » Les mêmes matières sont utilisées pour confectionner des chaussures de luxe mais notre créatrice préfère les sacs de toute évidence. Pourquoi? Parceque c’est bien plus rapide à réaliser (environ 2h) et une création finalisée apporte une certaine satisfaction.

 

A quelle tranche d’âge/sexe tes créations s’adressent elles?
« Pour le moment je fais principalement des sacs pour femmes. Quand on confectionne des sacs pour hommes le design est différent et il y a des codes à respecter. En revanche j’ai pour projet de réaliser des sacs pour enfants à la rentrée ( style sacs à dos ou sac bowling). »

 

Au cours de notre conversation, Michelle me confie qu’avec le temps la maroquinerie est devenue une véritable passion et c’est aussi une passion de l’artisanat et du cuir qui s’est développée. « Je trouve cela fascinant, j’ai toujours envie de regarder le détail pour m’en inspirer. »

 

J’ai eu envie de savoir si elle vendait ses créations et elle m’a répondu, « Comme je suis encore en études, non, par pour l’instant. On travaille pour des ateliers de sous traitance. Quelques fois, on me donne des sacs à réparer. Une fois le batteur de « The Voice », m’a donné le sien, en piteux état j’ai quasiment dû le refaire à neuf. »

 

As- tu des perspectives d’évolution?
« Oui par la suite j’aimerai créer un site pour vendre en ligne. Dans la vente il faut savoir interesser le client et le convaincre surtout. Pour mon projet, il faut aussi que je trouve la bonne clientèle parce que le prix du cuir est cher sans compter le coût des accessoires, de la main d’oeuvre et le prix de l’entreprise. Les grandes marques n’hésitent pas à ajouter 500e sur le prix de base de la marchandise. Au final on paye l’enseigne mais les matériaux ne sont pas forcément de meilleure qualité que dans les boutiques d’artisanat. »
Puis, elle me fait part de ses doutes face à son projet, elle se demande si ça fonctionnera ou non… »La peur d’échouer me pousse à travailler dur. J’arrive toujours au bout de mes objectifs. Mon but n’est pas de devenir riche grâce à cela mais de faire un métier que j’aime en créant dans l’artisanat. Je suis plutôt discrète et j’ai soif d’apprendre. »

 

Quand tu crées, t’inspires tu plutôt de la tendance du moment ou cherches tu à faire quelque chose de plus original, propre à toi?
« Je suis plus dans des projets qui me ressemblent  je ne cherche pas à m’inspirer de la mode actuelle, je fais ce qui me vient à l’esprit. »

 

Quels sont tes centres d’interet à coté de la création?
« J’adore la musique, j’écoute de tout, surement parceque je viens d’une famille de musiciens. Sinon j’aime tout ce qui se réfère à l’art, à la mode (maquillage/coiffure), à la patisserie…j’aime surtout les activités manuelles en fait, dans lesquelles je peux réaliser avec mes mains. »

 

Aurais-tu un dernier mot pour les lecteurs de « NewVo Radio »?
« Si j’ai une recommandation à vous faire c’est: Inscrivez vous en Bac pro cuir car c’est peu connu, mais c’est vraiment quelque chose d’original et d’épanouissant! »