• David Cousy, candidat (Créteil 3.0) dans la 2e circonscription du Val-de-Marne (Créteil, Choisy-le-Roi, Orly)

1- Pouvez-vous vous présenter ? D’où vient votre engagement ?

Je m’appelle David Cousy, j’ai 25 ans. Militant associatif depuis quelques années et président de Créteil 3.0, je travaille comme chargé de communication web dans une startup. Je suis historien et démographe de formation. J’ai grandi à Créteil, dans la cité des Bleuets-Bordières à laquelle je suis très attaché et où je vis toujours.

Mon engagement est né des injustices que j’ai pu constater depuis quelques années : l’irrespect des citoyen-ne-s; le manque de solidarité républicaine; le manque de concertation de nos élus et le manque de participation citoyenne au local comme au national. Mon engagement est né suite au constat des différents blocages; refus; mépris et irrespect des citoyen-ne-s dans leurs démarches et dans leurs engagements de tous les jours. C’est donc pour proposer une nouvelle façon de faire de la politique et de faire participer les citoyen-ne-s à la vie locale comme nationale que j’ai décidé de m’engager, d’abord en créant une association avec un collectif : Créteil 3.0 ; puis en me présentant à ces élections législatives à Créteil, Choisy-le-Roi et Orly.

2- Pourquoi vous présentez-vous à cette élection législative ? D’où est venu ce déclic ?

Je suis candidat indépendant aux élections législatives dans la 2ème circonscription du Val-de-Marne, à Créteil, Choisy-le-Roi et Orly. Si j’ai décidé de me présenter à cette élection, c’est que je considère que nous avons pendant trop longtemps laissé des gens nous représenter sans qu’ils ne le fassent vraiment et sans qu’ils ne nous rendent aucun compte sur leurs actions ou leurs prises de position, et que cela s’est fait au détriment des citoyen-ne-s et du développement de notre territoire. 

Si je me présente en tant qu’indépendant, c’est que j’estime que le bipartisme et les partis politiques traditionnels ont faussé le jeu de la démocratie en lui appliquant un fonctionnement clanique voir tribal qui n’est pas compatible avec la préservation et la défense de l’intérêt général.

En tant que candidat indépendant et futur député indépendant, je n’ai et je n’aurai aucun compte à rendre à un parti, mais seulement aux citoyen-ne-s de ma circonscription. Je veux que nous travaillons sans filtre avec les citoyen-ne-s, qui sont et resteront mon seul et unique parti.

Le déclic, il est venu l’an dernier, suite aux actions que nous avons mené avec notre association pour créer une aire de jeux pour enfants dans notre quartier; soutenir des personnes expulsées ou empêcher qu’elles le soient et avec mon implication dans NuitDebout et notamment le lancement de BanlieuesDebout et les assemblées citoyennes de CréteilDebout que j’ai animé pendant près de trois mois. 

C’est à ce moment là, même si je n’avais pas encore en tête les législatives, que je me suis dit que suite à ces constats, il fallait qu’on s’organise, il fallait qu’on porte au plus haut nos idées et que l’on se représente nous-mêmes pour que s’opèrent les changements que nous attendons tous. 

Naturellement, avec le travail que je menais sur le terrain et les élections législatives qui arrivaient, j’ai décidé d’être candidat pour porter au plus haut les valeurs citoyennes, défendre les intérêts de notre territoire et pour incarner la volonté de changement des citoyen-ne-s et de notre génération.

Pour toutes les fois où nous avons connu des blocages, des refus pour toutes les fois où on nous a dit non, nous avons décidé de dire OUI et de nous engager.

Je me suis dit qu’on n’avait malheureusement plus rien à attendre de la classe politique actuelle, localement comme nationalement, et qu’il fallait qu’on se prenne en charge nous-mêmes, et surtout, que nous avons toute la légitimité, les compétences, l’expérience et le savoir-faire pour y arriver.

Je suis convaincu que dès aujourd’hui, nous pouvons construire une autre solution ensemble !

#JeDisOui

#UneAutreSolutionEnsemble