Un risque lorsque l’on part en voyage et que l’on séjourne dans des hôtels : s’enfermer dans une optique de visite touristique et être coupé de la chance de découvrir la culture locale. Une alternative à ce genre de voyage est le couchsurfing. Autrement dit, l’idée de voyager en passant d’un canapé à un autre.

 

©thedancingpilgrim

Le principe : dormir chez l’habitant. Si cela paraît un peu effrayant pour certain, de nombreuses plateformes en ligne permettent d’organiser son séjour. La plus connue est www.couchsurfing.com. Le site est créé en 2004 par un américain s’inspirant de la générosité des islandais. Son objectif est de rapprocher les personnes dans le monde et permettre aux visiteurs de découvrir les bonnes adresses et bons plans des endroits visités. Après tout qui de mieux pour vous conseiller que les habitants eux-mêmes ?

Par le biais du site vous pouvez donc découvrir les habitants qui proposent de vous accueillir dans le lieu de votre destination. Il suffit pour cela de créer votre profil puis renseigner l’adresse de l’endroit désiré, vous verrez alors apparaître les différentes personnes présentes dans la région. A vous de décider ensuite avec qui rentrer en contact. Après chaque « experience » de couchsurfing, vous laissez un commentaire sur la personne que vous avez rencontré, afin d’informer les prochains « couchsurfeurs ».

©newyorker.com – Nishant Choksi

Le principal argument utilisé par les réfractaires : « il est inconscient et dangereux d’aller dormir sur le canapé d’un inconnu ». Par peur de vol ou d’agression, on refuse souvent d’adhérer à la philosophie du couchsurfing.

Conscient de ce problème, le site www.couchsurfing.com propose des options avec lesquelles vous pouvez faire vérifier votre profil pour instaurer plus de confiance, le principe est simple : vous permettez à des personnes qui vous ont hébergés ou que vous avez accueilli de se porter garant pour vous. De plus, grâce aux profils renseignés en ligne, il est déjà possible d’avoir un aperçu sur la personne que l’on va accueillir ou chez qui on va loger avant de communiquer avec elle. Enfin, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec une personne en particulier, rien ne vous oblige à l’accueillir ou aller dormir chez celle-ci, vous êtes libre d’arrêter à tout moment.

 

livingbrave.ca

S’il est vrai que l’on ne peut jamais avoir une garantie ferme et définitive concernant la personne que l’on va rencontrer, tous les avantages que l’on peut en retirer compensent ce risque.  Le couchsurfing constitue bien plus qu’un moyen de voyager « à pas cher ». C’est une vraie communauté. D’autres activités que l’hébergement sont proposées. Vous pouvez ainsi participer à des discussions ou événements organisés auprès de chez vous.

Le but est donc de créer du lien social et partager avec les autres, que ce soit en donnant des cours de guitare à la personne qui vous héberge, cuisinant la recette de muffin spéciale de votre grand-mère, faisant visiter vos endroits préférés de votre ville ou racontant vos plus folles aventures.

 

Au-delà des désagréments qui peuvent arriver, les personnes inspirantes que l’on peut rencontrer en valent la peine. Après tout l’être humain est un être social et si on l’oublie parfois dans notre vie de tous les jours, il existe énormément d’individus près à vous tendre la main sur cette terre, alors ayons l’esprit aventureux !