Call me by your name : coup de cœur de ce début d’année.

Call me by your name c’est ce nouveau film, cette nouvelle histoire d’amour qui ébranle le monde du cinéma. Réalisé par Luca Guadagnino et adapter du roman du même nom de André Aciman, sorti en 2007. Sa sensibilité, sa poésie, le talent de ses acteurs, sa musique, nous transportent à l’été 1983,dans une petite ville au Nord de l’Italie.
Elio, 17 ans est un jeune homme, il passe ses journées à lire, écouter de la musique, dans la grande maison familiale. Il fait chaud, les dîners avec les amis s’éternisent jusque tard dans la nuit. Il s’apprête à vivre un été comme les autres, entouré de filles et de musique.Mais comme chaque année son père archéologue accueille un confrère américain, Oliver. Il a 24 ans, il est beau et il se dégage de lui un charme fou. Tout ce film montre la séduction entre ces deux personnages, les personnages se cherchent parfois sans le savoir. constamment en recherche l’un de l’autre, ils nous font ressentir cette irrésistible attente de savoir que l’on séduit tout en étant séduit.
L’intégralité du film nous donne l’impression de suivre ces personnages dans l’évolution de leur histoire, cette histoire intemporelle qu’est le premier amour. Le spectateur assiste comme s’il le vivait, la caméra parfois crue nous offre un point de vue inédit sur leur aventure.
Tout ce qui se passe autour n’est pourtant pas laissé pour compte, les personnages secondaires comme les parents sont juste magnifiques.
Des parents comprenant les questionnements d’elio, le soutenant tout simplement. Malheureusement trop habitué aux figures de parents rejetant l’homosexualité de leurs enfants, le réalisateur nous donne à voir un portrait de père et de mère simples, respectueux de leur enfant et aimants. Les dialogues toujours touchant nous amène à nous questionner sur le respect et l’amour que l’on peut porter aux gens qu’on aime.
Les paysages ne sont pas en restes non plus, avec la seule particularité d’être identifiable à tous nos lieux de vacances. Parce que cette histoire d’amour au delà de traiter simplement l’homosexualité, nous invite à poser un regard sur nos amours d’été, ceux qui nous font chavirer le cœur mais qui s’épuisent avec le temps et ne reste que de vagues souvenirs et les autres, ceux qui restent à jamais gravés et auxquels nous repensons les froides nuits d’hiver.
Film sensuel, poétique, touchant nous laissant admirer le talent du jeune Timothé Chalamée et celui déjà confirmé de Armie Hammer. C’est une histoire s’adressant à toutes les personnes aimants l’amour, la musique, la littérature, l’art. C’est un film qui fait du bien en ce plein mois d’hiver et qui nous transporte pendant près de deux heures dans une histoire d’amour touchante. Sortie en salle prévue pour le 28 février.