La semaine dernière, dans mon article je vous disais que les choses restaient plutôt calmes à l’université de Strasbourg quant aux manifestations des étudiants face au projet de loi concernant la sélection. Effectivement à part une évacuation du Palais universitaire, et quelques graffitis (qui restent à déplorer), rien de spécial ne s’était passé.

Pourtant les choses ont commencé à dégénérer en ce début de semaine, et les étudiants se font la guerre entre eux concernant les Blocus. Depuis Lundi 9 Avril des Blocus importants se sont formés sur le campus universitaire de l’Esplanade, bloquant l’entrée de plusieurs bâtiments tel que le Patio, l’institut Le Bel, le nouveau Patio, ou le Portique. Ces différents blocages ont mené à l’annulation de plusieurs cours, mais il semblerait également d’examens, et beaucoup d’étudiants se sont plaints de ne pas pouvoir rendre des travaux qui étaient à date, ou de ne pas avoir accès notamment à la bibliothèque des langues.

Une fois encore les avis divergent, un tour sur le groupe Facebook « Université de Strasbourg », un paquet de Popcorn, et vous passerez quelques heures à lire les différents avis, commentaires, insultes que les étudiants se balancent entre eux sans réellement réussir à se comprendre. D’un coté vous aurez les étudiants pour le blocus considérant que c’est la seule façon de se faire entendre, qu’il ne faut pas penser qu’à soi et les répercutions uniquement actuelle mais aussi à l’impact de la réforme sur les générations futures, et de l’autre côté les étudiants qui s’inquiètent de l’impact de ces blocus sur leur semestre, leurs partiels qui sont tout proches, et à la rédaction de leurs mémoires considérant que les blocages ont en réalité un impact sur eux, mais pas réellement sur le gouvernement.

Mercredi 11 avril les CRS ont fait leur entrée autour du campus, et un professeur de l’université a décidé de faire son cours à l’extérieur n’ayant pas l’accès aux amphithéâtres, geste salué par plusieurs étudiants. Une Assemblée générale s’est tenue concernant l’avenir des blocus, cette fois ci les « contre blocus » se sont déplacés pour faire entendre leur voix et mettre fin aux blocages des bâtiments. L’assemblée générale a duré plusieurs heures, et chacun a eu la possibilité de s’exprimer concernant le pour ou le contre du blocus, et non pas de la loi comme l’ont précisé les étudiants souhaitant simplement pouvoir reprendre les cours. Un vote a eu lieu qui a finalement donné raison aux étudiants souhaitant retrouver les amphithéâtres et mettre fin aux blocages. Ce vote est supposé permettre l’arrêt du Blocus pour la journée de jeudi 12 Avril, mais que les « contre blocus » ne se réjouissent pas trop, cette nouvelle assemblée décidera du sort des blocus pour Vendredi, ce qui veut dire qu’ils pourraient bien reprendre.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que les choses ne dégénèrent pas.