La techno règne en maitre dans la capitale allemande. Ce genre musical est présent dans la plus part des clubs berlinois. La ville a très bonne réputation auprès des nombreux touristes qui s’y rendent pour faire la fête tout le week-end.

La techno est née aux Etats-Unis et plus précisément à Détroit au milieu des années 1980. C’est seulement une dizaine d’années plus tard qu’elle devient une culture musicale à part entière. L’Angleterre puis l’Europe découvre ces nouvelles productions avec beaucoup d’intérêt.

La techno fait partie de l’ADN et de l’histoire de Berlin. Après la chute du mur de la honte le 9 novembre 1989, les soirées technos deviennent de plus en plus populaires dans la capitale et jouent un véritable rôle de reconnexion sociale entre les jeunes berlinois de l’Est et ceux de l’Ouest séparés depuis plusieurs années.

Liste (non exhaustive bien sûr) des meilleurs clubs berlinois :

– Le Tresor : premier club techno de Berlin

Le Tresor fait partie des clubs techno les plus connus au monde. Depuis son ouverture en 1991 ce club a eu une énorme influence sur le développement de la techno en Europe à travers son propre Label (Tresor Records). C’est le club par lequel ce style musical est arrivé en Allemagne. Des soirées y sont organisées le lundi, le jeudi, le vendredi et le samedi. Le Tresor dispose de plusieurs salles et de locaux incroyables.

– Le Berghain : temple de la techno

« Le Berghain est plus qu’un club, c’est une expérience. » Il est situé dans une ancienne centrale électrique désaffectée de type soviétique entre les quartiers de Kreuzberg et Friedrichshain. Le club dispose de quatre étages et peut accueillir 1500 personnes. Il a également la réputation d’avoir le meilleur Sound system d’Europe et un des meilleurs au monde.
La sélection à l’entrée qui est assurée par le célèbre videur Sven Marquardt est très stricte (certainement un des clubs les plus difficiles d’accès) et la file d’attente est généralement très longue (vous pouvez compter plusieurs heures).
Il est formellement interdit de prendre des photos ou vidéos à l’intérieur du club (ce qui se passe au Berghain reste au Berghain). Le club se veut donc comme un espace de liberté totale. Il est ouvert non-stop du samedi au lundi, de quoi faire de grosses soirées !

Le Sisyphos : coup de cœur

Le Sisyphos situé à Rummelsburg (localisation un peu excentrée) est l’un des clubs phares de Berlin. La politique d’entrée est beaucoup plus souple qu’au Berghain. Le club dispose de plusieurs dancefloors (chacun avec une ambiance différente).
Les grosses particularités du Sisyphos sont certainement son jardin intérieur (un régal pour les open-air) et son étang accompagné d’une plage aux multiples canapés (ce qui est plutôt utile en fin de soirée).
ATTENTION Les photos sont également interdites à l’intérieur du Sisyphos.