Demain, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faite aux femmes. À cette occasion, j’ai pu interviewer Evelyne Naoussi , présidente fondatrice de l’association Sunshine  , créée en mars 2016 , qui s’engage au quotidien à lutter contre ce fléau.

photo-evelyne-naoussi

Bonjour Evelyne,quelles sont les différentes formes de violence faites aux femmes ?

Bonjour. Aujourd’hui,il existe plusieurs formes de violence : physiques, psychologiques, verbales, économiques et sexuelles. La violence commence par des cris , des hurlements des coups et blessures infligées par un des partenaires à l ‘autre , lorsque la victime est privée de tout accès aux ressources financières du couple ou des siennes ou encore lorsqu’il y a atteinte à l ‘intégrité sexuelle (viol par exemple).

Quels sont les chiffres actuels de la violence faite aux femmes ?

Il y a de nos jours plus de 220000 femmes victimes de violences par jour en France et seulement 14% portent plainte.

D’après vous, qu’est ce qui explique la violence faite aux femmes ?

Certains hommes violents sont issus des parents violents. Les hommes violents sont de nature jaloux, timides et veulent s’imposer par la violence. Il y a aussi   l’excès d’alcool  et les toxicomanes qui  sont dans la plupart des cas, violents .

Qu’en est-il aujourd’hui des lois mises en place? 

Il y a plusieurs lois mises en place en France notamment la loi sur le viol et les violences sexuelles. Les violences envers les femmes sont punies par la loi du 9 juillet 2010Mais il faut avouer les failles de la justice à mettre en pratique cette loi . Il y a aussi un plan de mobilisation et de lutte contre les violences , publié hier.

Quelles sont celles que vous aimeriez voir mises en place ?
J’aimerais qu’il y ait par exemple des fonctionnaires de police,magistrats, bref tous ceux qui reçoivent les victimes de violences, spécialisés :  la réalité est alarmante car des femmes  ont non seulement peur de porter plainte , mais lorsqu’elles prennent le courage de le faire, elles rencontrent des contraintes avec des personnes susceptibles de les protéger! J ‘aimerais que la loi sur le délai de prescription en cas de viol soit revue ! Qu’ il y ait plus de places pour les femmes victimes de VIOLENCE dans les centres d’hébergement.
Organisez-vous des actions à l’occasion de cette journée ? Si oui , lesquelles ?
 J’ai organisé , sur les réseaux sociaux , une campagne de sensibilisation qui consiste à poster une photo avec message relatif aux violences sur la page de l’association Sunshine. Je serai ( en tant que présidente de l’association)au ministère des Droits des femmes pour une formation. Et dans l après midi , j’ai organisé un ciné débat avec les intervenants sur le film Les Insoumises
       Quelles sont vos solutions aujourd’hui pour encourager une femme à porter plainte?
  L’une des solutions, c’est ce que j’essaie de faire depuis que j ai créé l association  : sensibiliser de manière permanente! L’objectif étant d’inciter les femmes à libérer la parole (ce qui est très difficile ). Et d’avoir des lieux de permanences pour l’accueil des victimes. Moi ce que je fais dans mes permanences, c ‘est d’écouter les victimes, les conseiller sur leurs droits et si elles veulent porter plainte (la décision doit venir d’elles ), je vais les orienter vers les institutions adéquates .

 À ce propos,êtes vous contactée par des hommes qui auraient une proche victime de violence ? Ou été témoins de violence ?

Les hommes restent plus discrets sur la question des violences. Il existe des hommes victimes de VIOLENCE mais peu sont ceux qui en parlent ! Moi je n’ai pas encore reçu d’appels d’hommes.

logo-sunshine