Le week-end dernier, comme la plupart d’entre vous je pense, j’ai défilé, comme chaque année, à la Techno Parade. Comme chaque année, j’ai retrouvé des potes que je n’ai plus vu depuis des années. Comme chaque année, j’ai croisé des inconnus que je « checke », qui me « checkent » en retour. Et comme chaque année, j’ai dansé énergiquement, et la plupart du temps, la foule suit ou alors j’ai suivi le mouvement.
Concernant cette édition, je pense qu’elle va laisser un goût amer pour tous ceux qui ont été témoins de la chute ce jeune homme de 21 ans, Virgile, place de la République et de ceux qui ont défilés sans être au courant de ce drame improbable. Improbable.. Pas si sûr.. Lorsque l’itinéraire de l’événement indique un passage par ce lieu, certains n’hésitent pas grimper sur le monument pour atteindre la partie en pierre. D’autres veulent aller plus loin, plus haut afin d’atteindre la Marianne en bronze, comme ce fut le cas avec ce jeune homme au destin tragique. Bien sûr, je compatis à la douleur de la famille de ce garçon. Bien sûr, je suis en colère envers ces personnes qui utilisent la vidéo de sa chute pour avoir des « likes »,  des « vues », des « retweets » ou des « favoris ». Ce qui me chagrine aussi, en tant que grand fan et producteur de musique électronique, c’est l’image que va renvoyer ce malheureux accident sur la Techno Parade, mais aussi sur la scène électronique.

Une piqure de rappel s’impose. Je n’avais que 2 ans quand la Techno Parade a été créé (1998). Le but de cet événement est de montrer aux pouvoirs publics que les amateurs de Techno & Electro ont besoin de s’amuser et de lieux pour promouvoir la musique électronique en général. Actuellement, plusieurs festivals sont annulés (Le World Trance, The Bay Festival, I Love Techno France l’an dernier, mais qui revient en décembre on croise les doigts). Tous pour des raisons quasi-similaires: nuisances sonores, sécurités et j’en passe.. Pourtant, chaque festival veille à ce que le nombre de secouristes (SAMU, Croix-Rouge, etc..) soit suffisant, voir proportionnel selon le nombre de festivaliers. Un plafond de décibels a aussi été fixé. Enfin..
Cette année, j’ai pu observer le comportement de chacun et je me suis posé cette question: où est passé l’esprit Techno ?
Généralement, quand tu vas à la Techno Parade, c’est pour t’amuser avec tes potes (oui, seul, c’est un peu ennuyeux je trouve) sur des musiques que t’aiment ou non (enfin quand on n’aime pas la musique, on change de char, à moins que le fait de saigner des oreilles soit un des vos hobbies). En aucun cas le fait de se faire bousculer violemment en faisant croire que c’est un pogo, ou encore de se faire quasi violer lors d’un grand mouvement de foule est amusant, ou cool !
Au niveau musical, l’un des seuls chars qui aient respectés l’esprit Techno pour moi, c’est le « Trip & Teuf »

Avec cet accident, les gens assez faibles d’esprit pour croire que défiler en étant « défoncer », c’est la norme, les casseurs d’abris-bus (le fait de monter dessus tranquillement, c’est bien aussi vous savez), et ceux qui lancent le bouteilles en verre dans la foule, tout les arguments sont bons pour donner raison à ceux qui annulent les festivals et à vos voisins peu ouverts d’esprit en général qui se plaignent dès que vous faites une soirée.

Mamie n’aime pas la Techno !www.Electro-News.eu

Posted by Electro News on vendredi 27 mars 2015

Tous ses faits accumulés risquent d’entrainer la disparition de la Techno Parade comme à Berlin, (Love Parade). Et même si on apprend qu’elle est maintenu, le niveau de sécurité sera renforcé, quitte à engager des policiers en civils dans la foule. Du coup, je vous pose la question: avez-vous réellement envie de danser sur du Jeff Mills, ou de la Hardtech aux côtés des forces de l’ordre ? On avait la liberté, on aura sans doute la sécurité. C’est mon avis

La Techno Parade, c’est un des seuls moments à Paris où l’on peut se défouler, s’habiller, discuter, danser comme dans un festival, pour 0€.
Si jamais cela disparait, certains vont se plaindre qu’il n’y a jamais rien de gratuit.
En même temps, quand on a cette opportunité là, on se doit de se responsabiliser un minimum. Ça évite des drames.

Pour conclure, je réitère mes condoléances à la famille de Virgile. En espérant que ce tragique accident éveillera les consciences sur la façon de consommer la musique et faire la fête en plein air (festivals, parade).