« 42,195 km dans la plus belle ville du monde ! »

 

Voilà le slogan du Marathon de Paris, dont la teneur assurément un peu vantarde sied bien à la capitale française.

Se déroule en ce dimanche 8 avril la 42ème édition de la mythique épreuve de course à pied. Un moment qui plonge le temps d’une journée Paris dans une ambiance à la fois sportive et festive.

 

Un parcours classique : Rien de nouveau sous le soleil a priori pour cette 42ème édition. Départ sur les Champs Elysées, première partie dans les rues du cœur de la ville (place de la Concorde, Hôtel de ville, Bastille), deuxième partie boisée avec un passage de quelques kilomètres dans le bois de Vincennes, puis un passage par l’esplanade du Château du petit Paris, troisième partie de nouveau en ville (Bastille 2, Notre-Dame de Paris, Musée d’Orsay, Tour Eiffel), quatrième partie dans le bois de Boulogne et arrivée en musique sur l’avenue Foch. Le parcours, réputé globalement assez plat, n’est tout de même pas sans quelques embûches et faux-plats, et satisfera cette année encore donc tous les goûts.

 

 

Une épreuve ouverte à différents profils : Si le marathon reste une épreuve qui ne s’adresse pas aux débutant·es, elle reste tout de même accessible au plus grand nombre à condition de disposer d’un bagage sportif général de plusieurs années et de plusieurs mois d’entraînement ciblé. Cette année comme les autres, plusieurs sas répartiront dès le départ les différents profils. Du sans « élite » qui héberge les favoris à la victoire au sas « 4h30 et + » qui rassemble les plus frileux ou les débutant·es, chacun·e trouvera à n’en douter sa place. Pour guider au mieux les courageux et courageuses runners, l’organisation a mis en place des meneurs et meneuses d’allure qu’il suffit de suivre pour arriver à l’heure indiquée sur la « plume » qu’iels arborent. Vous souhaitez finir votre marathon en 3h45 ? Suivez donc la plume 3h45 et vous serez garanti·e de franchir l’arrivée 3h45 après votre départ simultané avec le meneur ou la meneuse d’allure. En prime vous bénéficierez peut-être même de quelques conseils et encouragements durant ces éprouvantes heures de course.

 

Une édition mythique : 42ème édition d’un parcours long de 42km et des poussières, voilà une coïncidence numérique qui n’est pas sans être remarquable ! Question chiffres, une autre question nous taraude : parmi les 55000 inscrit·es qui a obtenu le dossard tant convoité, le dossard n°42195 ?

 

Un record à battre : Cela se joue souvent à quelques dixièmes de secondes. Mais la règle est la règle : le premier et la première sont sacré·es champion·nes ! Le record de l’épreuve parisienne du marathon est détenu côté femmes par Purity RIONORIPO (Kenya) qui a bouclé les 42,195 km en 2h20’55 en 2017. Côté hommes, le record décroché par Kenenisa BEKELE (Ethiopie) en 2014 n’a depuis encore jamais été égalé : 2h05’04’ ‘ !

 

Un temps au beau fixe : Côté climat, la météo s’annonce clémente. Si, il n’y a encore que quelques jours, la communauté des runners s’inquiétait d’une éventuelle pluie, Dame Nature semble avoir revu à la hausse ses prétentions. Au programme de cette édition 2018 : températures dans les 15-20° et ciel semi-ombragé. Idéal disent les expert·es.

 

Une médaille pour tou·te·s les finishers : Moins originale que les années précédentes, la médaille du Marathon de Paris 2018, qui ne sera remise qu’à celles et ceux qui seront parvenu·es à s’accrocher jusqu’au bout, partage les avis. Trop classique pour certain·es, enfin classique pour les autres…nul doute cependant qu’après 42 kilomètres et 195 mètres d’effort, tou·tes les runners l’apprécieront finalement !!

 

 

Lucie D.

 

 


Crédits photo : https://www.sortiraparis.com/loisirs/sport/articles/50290-marathon-de-paris-2018-le-parcours; https://www.schneiderelectricparismarathon.com/fr/infos/parcours; https://twitter.com/parismarathon/status/976865118897270791 ; http://www.cairn-gonflable.com/signaletique-evenementielle/voiles-meneurs-allure/