Introduction

 

Cette discipline et une activité physique mais également une insertion culturelle importante dans la danse de rue. En effet, cette danse réunis à la fois l’art des mouvements soit improvisé ou chorégraphié, mais aussi un art visuelle, celui de l’art Urbains. Ce nouvel art rompt avec la tradition des danses dite traditionnel par sa fluidité, son expression artistique mais aussi par son interprétation. Quant à son histoire le Hip Hop englobe plusieurs arts urbains qui forment sa culture.

 

Son importance artistique a connu un impact majeur dans la musique, par l’interprétation d’une nouvelle expression. D’une part, par les mouvements de dance qui par la suite sont devenus chorégraphiques, qui rompt avec les danses traditionnelles. Mais aussi par la culture visuelle des graffitis et des films de danse qui montre l’importance de la culture Hip Hop dans tous les domaines artistiques.

 

Mon propos s’articulera autour d’une problématique précise. Afin de répondre au mieux à cette question mon plan se composera en trois grandes parties, eux même subdivisé en trois sous parties. Une synthèse personnelle permettra de mieux comprendre et saisir ma motivation et le bilan de cette UE. Une deuxième partie sur la culture Hip Pop afin de mieux appréhendé l’histoire et le mouvement qu’a engendré cette nouvel discipline. Une troisième partie permettra de détaillé et de présenté l’implication du Hip Hop dans l’art et sa trace dans la quotidienneté urbaine. Mon propos sera suivi d’une conclusion qui sera la synthèse de mesconnaissances et répondra à la question posé.

 

La culture Hip Hop

Contexte

Les années 1950 – 1960 creusent le fossé entre la majorité blanche américaine et les minorités. Les conditions de vie se dégradent, et des mouvements identitaires se forment et sont réprimés. Les communautés des grandes villes en particulier New York se replient dans les ghettos où les gangs prennent une importance sociale.

Dans le même temps, la musique noire américaine affirme son identité et le funk et la soul deviennent des modes d’expression et de revendication privilégiés. Les pionniers de cette culture posent les fondations sur lesquelles sera bâti le hip-hop : James Brown, The Last Poets, Sly and the Family Stone, Gil Scott Heron ou Stevie Wonder.

La culture hip-hop naît de cet environnement défavorisé mais aussi des tensions sociales, raciales et politiques de l’époque. Les moyens de mise en œuvre pour libérer cette expression artistique naissant se tourne vers l’utilisation de la rue comme scène ou lieu d’exposition. C’est cette innovation qui va favorisait l’élaboration et la propagation d’un mouvement culturel qui va dominer la fin du XXe siècle.

 

Historique

 

L’Histoire de cette discipline et très varié et se développe principalement en Amérique, néanmoins ses origines sont plus anciennes et varié.

 

Le Hip pop est un mouvement culturel complet qui est apparu au Etats-Unis et plus précisément dans le Bronx, un quartier défavorisé de New York. Ce mouvement et apparu au début des années 1970, cette discipline répond aux conditions de vie dans ses quartiers mêlant à la fois des aspects festifs et revendicatifs. Le Hip Hop se répandra dans tout le pays nord-américain avant d’être connu dans le monde entier afin de devenir la culture urbaine du XXème siècle.

 

Le Hip Hop et plus précisément sa culture regroupe quatre expression principales, le Djing, le Mcing, le B-boying ou break dancing et le graffiti.  C’est principalement par l’expression musicale et surtout par la dance qui s’est développé ses dernières années que cette culture est plus connue.

 

Origines

 

Le Hip Hop remonte assez loin dans l’histoire comme c’est le cas pour de nombreuses danses. Dans ce cas en effet les racines de ce mouvement culturel prennent ses sources en Afrique. La naissance du Hip Pop vient tout d’abord des poètes et des musiciens ambulants d’Afrique de l’Ouest mais aussi par les esclaves qui ont été déporté sur le continent américains.

 

Pour revenir plus directement sur le début de ce mouvement c’est la musique qui donne toute les nuances et les origines du Hip Hop. Issue de la Soul tardive grâce notamment à Gil Scot Heron d’une part mais aussi du funk avec James Brown ou Isaac Hayes d’autre part. Ils forment par leur avancée stylistique et musicale les bases des prémices du Hip Hop.

 

A cela s’ajoute la poésie qui a été déterminant au début des années 1970 notamment par les Last Poets. Tout ceci a engendré une nouvelle lignée musicale nord-américaine. Cette lignée a ensuite était croisée avec le dub et les sound systems jamaïcains qui proposaient des versions instrumentales des standards du reggae. C’est tous cette culture qui es arrivés dans les ghettos new-yorkais à la faveur de la grande immigration des Jamaïcains, d’ailleurs les trois pères fondateurs du mouvement Hip Hop en sont originaires.

Le Hip Pop témoigne de l’expression des conditions de vie de la communauté noire américaine, et se propose de « coller à la rue » c’est-à-dire de suivre les codes et les relations qui règlent la vie des ghettos. L’évolution du Hip Hop est donc indissociable de l’histoire des relations socio-culturelle, c’est-à-dire d’une certaine histoire de la rue américaine.

La musique Hip Hop n’es pas née en un jour, en effet son émergence est indissociable des Block Party, c’est-à-dire les fêtes de quartiers organisées dans les rues animés par un Disc-Jockey (DJ). C’est la volonté de prolonger le « beat » que va naître le Hip Hop, Clive Campbell plus connu sous le nom de DJ Kool Herc fils d’immigré jamaïcain qui va avoir l’idée de branché deux tourne-disque afin de diffusé le même morceau en décalé.

 

Nouvel Expression artistique

 

Expansions et arrivés en France

 

La culture Hip Hop arrive en France dans les années 1980, soit environ dix ans après son apparition au Etats-Unis. Son arrivé et marquée par la tournée New York City Rap en Europe qui diffuse cette culture.

 

Le Hip Hop est alors popularisé et se répand rapidement grâce à l’animateur, Dj et musicien Sidney qui anime l’émission H.I.P H.O.P diffusé sur TF1 en 1984. Cette émission et la première au monde entièrement réservé au Hip Hop. Plus récemment le Festival l’Original 84 – 04 avait choisi de fêter les 20 ans de l’arrivés du Hip Hop en France en 2004 en référence à Sidney et sont émission. Cet événement a été d’une portée symbolique extraordinaire pour la culture Hip Hop mondial.

 

Actuellement le Hip Hop est bien ancré en France avec notamment une importante rencontre de danses Hip Hop le Just Debout qui s’est déroulé pour sa 14e édition à Paris.  Il y a aussi le Orléans Hip-Hop Contest ou le Hip Hop international Championship d’Orléans.

 

Impacts des groupes

C’est au début des années 1990 que le Hip Hop connaît un large succès public. Grâce à l’intervention des groupes comme Suprême, NTM, IAM, ASSASSIN, Ministère A.M.E.R, qui sortent leurs premiers disques. Mais il y a en n’a d’autre comme black and peaces à leur début dans les années 2000 que le Hip Pop va se développés. Mais ce sont les radios qui ont favorisé la diffusion de ses artistes.

 

L’expression graphique du Hip Hop

 

Le Hip Hop et non seulement exprimé par la musique et la danse mais aussi par l’expression graphique qui fait partie intégrante de la culture Hip Hop.

 

Le graffiti commence à se répandre en France à partir des années 1983 – 1984 où les premières pièces apparaissent sur les quais de Seine réalisé par les premiers tagueurs français comme Bando, Mode 2, les CTK et les BBC.

Cet art et un nouveau moyen d’expression, il rompt avec la tradition artistique, celle de peindre avec des pinceaux. Ici le graffiti ouvre de nouvelle perspective grâce notamment à une nouvelle recherche, l’utilisation de nouveaux outils afin de réalisé et transmettre un art.

 

Un graffeur, va travailler sur les lignes ou les « out-line » (lignes extérieurs qui délimitent les formes), il va les exécuté avec seulement la bombe. Nous Somme donc face à une nouvelle expression artistique, représentant de nouvelle œuvre d’art faite sur le moment.

 

D’autre lien peut être fait avec le Hip Hop celui du goût de la performance. Une « performance » constitue la réalisation du graff qui va répondre à plusieurs critères.  Son emplacement à son importance, sa visibilité, sa hauteur et sa difficulté d’exécution. Mais il y a aussi le danger d’une pratique non autorisée qui marque d’autres critères comme le niveau des formes, la taille et l’harmonisation des couleurs. Le but des Graffiti et d’être vue et de donner envie de s’approcher pour la regarder, pour le graffeur c’est le plaisir de l’œuvre qui gomme son caractère éphémère.

 

Conclusion

 

La culture Hip Hop et un mouvement artistique qui se développe depuis ses dernières années. Le cinéma prend compte de cette expansion, avec plusieurs films à succès. Cet art qui a rompu avec les danses dite traditionnel, rentre dans les mœurs grâce notamment à des lieux où des cours de danses Hip Hop sont donnés comme au hall de la glisse à Lille.

 

Le Hip Hop connaît donc un essor important, en effet la musique et les mouvements, son  marque un nouveau tournant culturel, une nouvelle expression artistique. Des écoles de danses Hip Hop montre que le développement de cette culture grandi. Cette culture est marquée par une histoire forte, un art musical important mais aussi présent par les graffitis qui montre l’importance et la revendication d’une nouvelle expression artistique.